NMUN 2019 (New York, USA)

IMG_5170.JPG

Lire la version anglaise

En 2019, GEM ONU participe pour la troisième fois consécutive au NMUN 2019, et commence à nouer une histoire particulière avec cet événement exceptionnel. Cette année, 18 membres de l’association ont composé la délégation, et ont eu la chance de représenter l’Etat du Qatar dans les différents comités de l’Organisation des Nations Unies : l’Assemblée Générale des Nations Unies, le comité sur les opérations de maintien de la paix, la Commission sur les droits de l’homme etc… L’objectif général de la simulation onusienne est d’incarner au plus près possible la délégation diplomatique du pays que l’on représente pour parvenir, au fil des négociations, à la rédaction de résolutions onusiennes comme réponses aux grandes problématiques internationales.

La particularité du NMUN au sein des simulations mondiales, c’est le lieu d’abord : au plus proche du siège international de l’ONU, à New York. Mais c’est aussi la portée de cette simulation auprès de l’ONU, la vraie : les résolutions adoptées par l’Assemblée étudiante au cours des multiples échanges et négociations sont ainsi transmises à l’ONU, pour consultation par les véritables délégués. Le NMUN 2019 constitue donc une expérience hors du commun, permettant à des étudiants du monde entier de venir porter une voix au coeur même de la diplomatie mondiale.

DelegationNMUNLe soutien de Grenoble École de Management et de nos différents partenaires fut extrêmement précieux dans la préparation, que ce soit dans l’organisation du voyage ou l’entraînement académique à la simulation.

D’une part, le soutien financier de Grenoble École de Management, de nos partenaires la Société Générale et Lydia 

permet à l’association de faciliter le départ de plusieurs membres et de réduire les frais pour l’ensemble des participants. La réussite de ce projet ne serait possible sans leur soutien, et nous les en remercions.

pasted image 0.pngPréparation au NMUN avec M. HUISSOUD

D’autre part, c’est dans la préparation académique que le soutien de l’école est précieuse. M.Huissoud, professeur de géopolitique de l’école et directeur du festival de géopolitique, nous accompagne dans la connaissance du pays représenté, le Qatar, ainsi que dans la planification des positions à adopter lors des débats. Le partage des témoignages des anciens participants au NMUN est aussi une ressource précieuse pour l’association, puisqu’elle permet de transmettre l’expérience passée de l’association et de créer, petit à petit, année après année, une expertise de l’association dans le domaine des simulations onusiennes.

Ainsi, notre préparation se décompose en plusieurs volets. La première partie se concentre sur les règles et procédures de la simulation onusienne. En effet, l’exercice de la simulation répondant à une codification stricte, à la fois dans les discours à tenir, les motions à déposer et le mode de relation que l’on peut entretenir avec les autres participants, les délégués se doivent de connaître au mieux ces codes. L’ensemble de ces règles, parfois lourdes et complexes, révèlent en fait une réalité à accepter : l’exercice de la décision collective et de la recherche du consensus sont des fonctionnements de la gouvernance long, complexe et exigeants, mais absolument nécessaires pour parvenir à la démocratie.

L’autre partie de notre entraînement se focalise sur la connaissance académique du pays que l’on représente et les attributions du comité dans lequel chacun incarnera un délégué. Il s’agit de saisir, dans les détails, quels sont les intérêts de notre pays par rapport à un sujet en particulier, et quels sont les droits et les missions du notre comité des Nations Unies.

Au cours de notre préparation, la délégation doit rédiger des “position papers”, ou papier de positionnement politique, annonçant l’attitude et le positionnement de notre pays par rapport aux thèmes proposés. La rédaction de ces “positions papers” donne lieu à des recherches approfondies, par comité, sur les liens et les actions entrepris par le pays représenté au sein des programmes des Nations Unies. Vous pourrez retrouver ces positions papers dans la section “Positions Papers”.

La simulation : comités des binômes, débats & sujets choisis

IMG_4979.JPGLa délégation à Time Square

Lors de la cérémonie d’ouverture de la simulation, nous avons eu l’immense chance d’écouter Mme María Fernanda Espinosa, Présidente de l’Assemblée Générale des Nations Unies. Son discours sur l’importance et la légitimité de l’ONU dans un monde en bouleversement résonna particulièrement au sein de la délégation de GEM ONU. L’association s’est en effet donnée comme mission la diffusion du message de l’ONU auprès des étudiants et le respect de ses valeurs.

La délégation, lors de la simulation, se divise en plusieurs binômes de délégués chargés chacun de représenter les intérêts du Qatar dans les comités de l’ONU, abordant des thèmes et problématiques internationales très larges. Cette année, nous représentions le Qatar dans 9 comités différents :

IMG_5247

Au sein de la General Assembly 1 (GA1), Philippe Tran et Uriel N’Gbatongo ont travaillé sur le désarmement nucléaire et la sécurité internationale. Plusieurs thèmes ont été abordés, notamment : la création d’une Nuclear Weapons Free Zone au Moyen Orient sous l’égide de l’UNODA. Comment améliorer la transparence lors des contrôles effectués par l’IAEA ?

IMG_5249

Au sein de la General Assembly 2 (GA2), Pierre Vigné et Eldar Alin ont débattu de transition écologique, d’énergies alternatives et éducation. Plus précisément, sur l’éducation, de nombreuses idées ont été avancé : Transfert de connaissances, liberté des brevets, accords transnationaux et coopération sur la recherche et le développement entre les entités publiques.

IMG_5227

Au sein de la General Assembly 3 (GA3), Diane Serre et Carolina Colon Ruiz ont travaillé sur les questions d’assistance humanitaire dans les situations d’urgence. Les sujets abordés ont été spécialement le rôle de la technologie dans ces situations d’urgence.

IMG_5321

Au sein du Haut Comité aux Droits de l’Homme, Brandon Olivaux et Ambre-Luna Gourden ont débattu de l’accès à l’eau potable comme droit humain fondamental. Le débat s’est orienté autour de la sensibilisation/éducation pour le droit d’accès à l’eau pour les minorités (incluant femmes,enfants) avec des conférences mis en place où il y aurait un panel d’information entre les Etats Membres.

IMG_5255

Au sein de la Commission sur le Statut des Femmes, Emma Garnier et Clémence Barrouillet ont abordé le problème de la parité économique pour les femmes des milieux ruraux, notamment dans l’accès à l’eau et l’éducation.

IMG_5220

Au sein de la Conférence des Parties (COP), Eva Jourjon et Mahé Dersoir, Le débat s’est orienté sur plusieurs thématiques: l’agriculture (meilleurs techniques, transferts de technologie), l’éducation (la sensibilisation et la coopération Nord/Sud), le financement (les fonds pour les pays en développement), les énergies renouvelables.

IMG_5240

Au sein du Comité Spécial au Maintien des Opérations de la Paix, Leïla Treillard et Samuel Bordes ont eu l’occasion de débattre sur la question de l’implication des femmes dans les opérations de maintien de la paix. Les idées évoquées se concentrent autour de la mise en place de mécanismes et entraînements spéciaux dédiés aux personnels militaire féminin.

IMG_5275

Au sein de la Commission sur les Populations et le Développement, Lucas Roulx et Guillaume Milesi se sont attelés aux questions de l’accès à l’éducation et aux services de santé de base pour tous. Au sein de ce thème très vaste, la délégation du Qatar s’est concentrée sur la mise en place d’un système de collecte de données et partage d’information ressortant du “eHealth”. Dans une deuxième résolution, nous nous sommes concentrés sur une meilleure reconnaissance et réintégration des personnes souffrant de problèmes de santé mentale.

IMG_5236

Au sein de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), Leyya Royer et Naïm Remtola se sont attelés aux questions de l’accès à l’éducation comme outil contre l’extrémisme. La délégation du Qatar s’est ici concentrée sur la mise en place d’une conference internationale afin de promouvoir le partage de connaissances.

Nous avons eu la chance de remporter un prix de délégation récompensant l’implication générale des membres de la délégation dans les débats et la simulation. Notre travail au sein de tous les comités ainsi que notre participation à l’élaboration des résolutions approuvés par l’ensemble des comités dans lesquels nous étions présent.

Visite et Discours aux Nations Unies

IMG_5090.JPG

Lors de la simulation, la délégation de GEM a eu l’immense plaisir de visiter l’Assemblée Générale des Nations Unies, un lieu majeur dans les affaires du monde. C’est à cette occasion que nous avons pu écouter les discours à la Tribune des Nations Unies de plusieurs délégués. Au sein de notre délégation, Carolina Colón Ruiz a eu l’immense honneur et la chance de s’exprimer à cette Tribune où tant de grandes personnalités se sont distinguées. L’étudiante de GEM, et déléguée d’exception, a rappelé dans son discours la reconnaissance et l’engagement de Grenoble Ecole de Management dans l’accomplissement de l’Objectif du Développement Durable n°4 (SDG4) sur l’Éducation de Qualité pour tous.

Découvrez son discours en intégralité !

Meeting avec la mission permanente du Qatar 

pasted image 0-2

A l’issue de la simulation, nous avons eu l’immense honneur d’avoir été reçu par la Mission Permanente aux Nations Unies de l’Etat du Qatar. M.Jassim Al-Maawda, Représentant Permanent Adjoint de l’Etat du Qatar auprès des Nations Unies, a répondu pendant près d’une heure et demi à nos questions sur le rôle du Qatar aux Nations Unies, sur les positions défendues réellement par le Qatar dans les différents comités où nous étions présents. Cet échange très enrichissant fut l’occasion de comparer les positions réelles adoptées par l’Etat du Qatar sur la scène internationale aux idées que nous eûmes en tant que délégués étudiants. Plus largement, l’éclairage de M. Al-Maawda, proche des Nations Unies et des grandes affaires du monde, sur les grandes problématiques géopolitiques internationales comme la question de l’embargo de l’Arabie Saoudite contre le Qatar. Nous remercions encore une fois l’accueil exceptionnel de la Mission Permanente de l’Etat du Qatar pour cette expérience qui restera l’une des plus enrichissantes de notre vie d’étudiants et de jeunes citoyens du monde.

unnamed-2

Le NMUN 2019 restera gravé dans les mémoires de tous les membres de la délégation comme une expérience unique. L’association s’envole de retour vers Grenoble Ecole de Management avec une conscience aigüe d’avoir une chance inestimable de participer chaque année à cet évènement. Il renforce, d’année en année, non seulement les vocations de certains membres de l’association, mais aussi notre message de promotion de la diplomatie comme mode de relation sur la scène internationale comme dans le monde de l’entreprise.

Rédaction : Samuel Bordes

Traduction: Naïm Remtola

alt=”IMG_5170.JPG” width=”236″ height=”354″ />

In 2019, GEM ONU participated for the third time in a row at NMUN 2010. The student association is fostering its special relationship with this exceptional event. This year, 18 members of the association composed the delegation. They had the chance to represent the State of Qatar in the various committees of the United Nations: the United Nations General Assembly, the Committee on peacekeeping operations, the Commission on Human Rights, etc. The overall objective of the UN simulation is to embody as closely as possible the diplomatic delegation of the country we represent in negotiations, and in the drafting of UN resolutions as answers to major international issues.

The particularity of the NMUN is first the location: close to the UN headquarters in New York. However, it is also the scope of this simulation with the UN, the true one: the resolutions adopted by the student assemblies during the multiple exchanges and negotiations are transmitted to the UN, for consultation by the real delegates. The NMUN 2019 is an extraordinary experience, allowing students from around the world to come and bring a voice to the very heart of global diplomacy.

DelegationNMUN

The support of Grenoble Ecole de Management and our various partners was extremely valuable in the preparation, whether in the organization of the trip or the academic training in simulation.

On the one hand, financial support from Grenoble Ecole de Management, but also from our partners Société Générale and Lydia allowed the association to facilitate the departure of several members and reduce the fees for all participants. The implementation of this project would not be possible without their support, and we thank them for it.

pasted image 0.pngPréparation au NMUN avec M. HUISSOUD

On the other hand, it is in the academic preparation that the support of the school is precious. Mr.Huissoud, professor of geopolitics of the school and director of the Festival de geopolitique, accompanied us in the knowledge of the represented country, Qatar, as well as in the planning of the positions to adopt during the debates. The sharing of testimonials from NMUN alumni is also a valuable resource for the association, since it allows the association’s past experience to be transmitted and to create, year after year, an expertise of the association regarding UN simulations. 

Thus, our preparation is broken down into several parts. The first part focuses on the rules and procedures of the UN simulation. Indeed, a simulation respects a strict codification, whether it is in the speeches to hold, the motions to be deposited or the nature of relations one can maintain with the other participants. Delegates must know at best these codes. All of these rules, sometimes cumbersome and complex, actually reveal a reality to be accepted: the exercise of collective decision and the search for consensus are long, complex and demanding, but absolutely mandatory to achieve to democracy.

The other part of our training focuses on the academic knowledge of the country that we represent and the attributions of the committee in which everyone will play the role of a delegate. It is a question of understanding in detail what our country’s interests are in a particular subject, and what are the rights and duties of our United Nations committee.

During our preparation, the delegation must write “position papers” — in other words a paper of political positioning — announcing the the positions of our country in relation to the proposed topics. The drafting of these “position papers” gives rise to in-depth research, by committee, on the links and actions undertaken by the country represented in the United Nations programs. You can find these positions papers in the “Positions Papers” section.

La simulation : comités des binômes, débats & sujets choisis

IMG_4979.JPGLa délégation à Time Square

For the opening ceremony, we had the immense chance to listen to Mrs. María Fernanda Espinosa, President of the United Nations General Assembly. Her speech, on the importance and legitimacy of the United Nations in a world in turmoil, resonated particularly in the GEM ONU delegation. The association has indeed given itself as mission the diffusion of the message of the UN with the students and the respect of its values.

The delegation, during the simulation, was divided into several pairs of delegates each responsible for representing the interests of Qatar in their respective UN committees, addressing very broad international issues and issues. This year, we represented Qatar in 9 different committees:

IMG_5247

In General Assembly 1 (GA1), Philippe Tran and Uriel N’Gbatongo worked on nuclear disarmament and international security. Several topics were discussed, including the creation of a Nuclear Weapons Free Zone in the Middle East under the auspices of UNODA. How to improve transparency during IAEA checks?

IMG_5249

In General Assembly 2 (GA2), Pierre Vigné and Eldar Alin discussed ecological transition, alternative energies and education. More specifically, on education, many ideas have been put forward: Knowledge transfer, freedom of patents, transnational agreements and cooperation on research and development between public entities.

IMG_5227

In General Assembly 3 (GA3), Diane Serre and Carolina Colon Ruiz worked on humanitarian assistance issues in emergencies. The topics discussed were especially the role of technology in these emergencies.

IMG_5321

In the High Committee for Human Rights, Brandon Olivaux and Ambre-Luna Gourden discussed access to drinking water as a basic human right. The debate focused on awareness / education for the right of access to water for minorities (including women, children) with conferences set up where there would be a panel of information between Member States .

IMG_5255

In the Commission on the Status of Women, Emma Garnier and Clémence Barrouillet discussed the issue of economic parity for rural women, particularly in access to water and education.

IMG_5220

At the Conference of the Parties (COP), Eva Jourjon and Mahé Dersoir, the debate focused on several themes: agriculture (better techniques, technology transfer), education (awareness and cooperation North / South), financing (funds for developing countries), renewable energies.

IMG_5240

In the Special Committee for the Maintenance of Peace Operations, Leila Treillard and Samuel Bordes had the opportunity to discuss the issue of women’s involvement in peacekeeping operations. The ideas evoked focus on the establishment of special mechanisms and training dedicated to female military personnel.

IMG_5275

In the Commission on Populations and Development, Lucas Roulx and Guillaume Milesi tackled issues of access to education and basic health services for all. Within this very broad theme, the Qatari delegation focused on the establishment of a system of data collection and sharing of information emerging from the “eHealth”. In a second resolution, we focused on better recognition and reintegration of people with mental health problems.

IMG_5236

In the United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization (UNESCO), Leyya Royer and Naïm Remtola have tackled the issue of access to education as a tool against extremism. The delegation of Qatar here focused on setting up an international conference to promote knowledge sharing.

We had the chance to win a delegation award for the general involvement of the delegation members in the debates and the simulation. Our work within all committees and our participation in the development of resolutions approved by all the committees in which we were present.

Visit and Speech at the United Nations

IMG_5090.JPG

During the simulation, the GEM delegation had the great pleasure of visiting the United Nations General Assembly, a major venue in world affairs. It was on this occasion that we were able to listen to the speeches at the United Nations GA Hall of several delegates. In our delegation, Carolina Colón Ruiz had the immense honor and the chance to stand on this Tribune where so many great personalities have distinguished themselves. The student of GEM, and delegate of exception, recalled in her speech the recognition and the commitment of Grenoble School of Management in the achievement of the Sustainable Development Goal 4 (SDG4) on Education of Quality for all.

Discover her speech in integrality!

Meeting with the Permanent Mission of Qatar

pasted image 0-2

At the end of the simulation, we had the immense honor of being received by the Permanent Mission to the United Nations of the State of Qatar. Mr. Jasim Al-Maawda, Deputy Permanent Representative of the State of Qatar to the United Nations, responded for nearly an hour and a half to our questions on Qatar’s role at the United Nations, on the positions actually defended by the United Nations Qatar in the various committees where we were present. This very enriching exchange was an opportunity to compare the real positions adopted by the State of Qatar on the international scene with the ideas we had as student delegates. More broadly, Al-Maawda’s light, close to the United Nations and world affairs, on major international geopolitical issues such as the question of Saudi Arabia’s embargo against Qatar. We thank once again the exceptional welcome of the Permanent Mission of the State of Qatar for this experience which will remain one of the most enriching of our student life and young citizens of the world.

unnamed-2

The NMUN 2019 will be remembered by all members of the delegation as a unique experience. The association flies back to Grenoble Ecole de Management with a keen awareness of having an invaluable chance to participate each year in this event. It strengthens, year after year, not only the vocations of some members of the association, but also our message of promotion of diplomacy as a mode of relationship on the international scene as in the world of business.

Author: Samuel Bordes

Translator: Naïm Remtola