Les rédacteurs en chef de La Tribune, Eugénie Chatelais et Lucas Baude, décryptent 8 événements qui ont marqué selon eux l’actualité internationale du mois. 

Face à la situation inédite due au retrait des troupes américaines d’Afghanistan, nous avons fait le choix de nous centrer pour le mois d’août sur des événements liés à cette crise. Avec cette chronologie, nous espérons pouvoir vous aider à mieux comprendre les différents enjeux liés au retour des talibans au pouvoir. 

15/08 : Entrée des talibans à Kaboul 

Cela faisait plusieurs semaines que la progression rapide des Taliban faisait trembler la capitale et le monde entier mais il est désormais trop tard. Après avoir pris les deux plus grandes villes du pays, les Taliban sont désormais entrés dans Kaboul et commencent à appliquer la charia (loi islamique). 

17/08 : Merkel se dit ouverte à l’accueil contrôlé de réfugiés vulnérables 

La Chancelière allemande a suggéré à demi-mot qu’après un accueil d’urgence dans les pays frontaliers à l’Afghanistan (le Ministre des Affaires étrangères allemand a d’ailleurs visité trois pays voisins, l’Ouzbékistan, le Tadjikistan et le Pakistan pour discuter des évacuations de personnes), les personnes particulièrement vulnérables puissent rejoindre l’Europe. Ce geste n’est pas sans rappeler l’ouverture des frontières allemandes au moment de la crise migratoire (le pays avait alors accueilli 1 million de demandeurs d’asile entre 2015 et 2016). Cet accueil avait alors profondément bouleversé la société allemande et permis l’émergence du parti d’extrême-droite Alternative pour l’Allemagne (AfD) 

19/08 :  Les Taliban promettent des évacuations de ressortissants et d’Afghans.

Ils ont assuré qu’ils tiendraient promesse en aidant les puissances étrangères à évacuer leurs ressortissants de l’aéroport de Kaboul : « nous facilitons le passage en toute sécurité non seulement pour les étrangers mais aussi pour les Afghans ».  
 

20/08 : Déclaration de Vladimir Poutine s’exprime sur la situation

Poutine appelle à empêcher l’effondrement du pays et à ne pas permettre aux terroristes de quitter ce pays y compris en se faisant passer pour des réfugiés. Les autorités russes ont depuis adopté une attitude assez conciliante à l’égard des talibans, ils ont constaté leur victoire et les appellent à former un gouvernement en favorisant un « dialogue national ».  

24/08 : Déclaration des membres du G7 sur l’Afghanistan 

“Nous exprimons notre vive préoccupation au sujet de la situation en Afghanistan et nous appelons au calme et à la retenue afin de garantir la sécurité et la sûreté des Afghans vulnérables et des ressortissants internationaux, et de prévenir une crise humanitaire. Nous appelons au respect des obligations du droit international des droits de l’Homme, notamment les droits des femmes, des filles, des minorités, ainsi qu’au respect du droit international humanitaire en toutes circonstances.” 

26/08 : Attentat à l’aéroport de Kaboul 

Un attentat-suicide a fait 85 morts dont 13 soldats américains, 2 britanniques et un enfant britannique parmi les nombreuses personnes présentes à l’aéroport dans l’attente d’une évacuation. L’attaque a été revendiquée par l’État islamique au Khorasan. Les craintes de nouvelles attaques sont nombreuses. Joe Biden, notamment, a indiqué s’attendre à un nouvel attentat à l’aéroport avant la fin de l’évacuation des troupes américaines. 

30/08 : Le Conseil de Sécurité de l’ONU adopte une résolution portant sur la situation en Afghanistan 

Un projet de résolution proposé par les Occidentaux (France, Royaume-Uni et États-Unis) a été longuement débattue. Londres et Paris soutenaient l’établissement d’une zone sûre autour de l’aéroport de Kaboul, cette option n’a pas été retenue en raison de l’opposition des Russes et des Chinois. La rédaction finale du texte se limite à demander aux talibans de respecter leurs engagements “en ce qui concerne le départ d’Afghanistan en toute sécurité des Afghans et des ressortissants étrangers”. La portée de cette résolution est faible, les ambassadeurs chinois et russe s’étant abstenus lors du vote. 

31/08 : Retrait officiel des troupes américaines  

Avec 24 heures d’avance, les soldats américains quittent le sol afghan. Les talibans ont le contrôle total sur la capitale. Le pays fait face à une importante crise de liquidités, les Afghans s’étant rués sur les banques par peur d’un effondrement de l’économie. Pour faire face à la situation économique désastreuse, les talibans vont pouvoir se tourner vers leurs alliés historiques, le Pakistan, la Chine et la Russie. 

Eugénie Chatelais
Rédactrice en chef Tribune 2021-2022 | Plus de publications

Passionnée de géopolitique avec une appétence particulière pour les thématiques russes et asiatiques.

Lucas Baude
Rédacteur en chef Tribune 2021-2022 | Plus de publications

Passionné de relations internationales et de politique, je m’intéresse particulièrement aux zones Asie du Sud et Pacifique ainsi qu’aux questions européennes.