Hubert Védrine – Quel monde d’après ?

« Pendant des années, nous sommes restés sourds face aux alertes annonçant une pandémie dévastatrice. Dans le chant des sirènes de la mondialisation elles étaient littéralement impensables. La propagation rapide de la Covid-19 a sonné brutalement l’heure des comptes. »

Diplômé de l’Institut d’Études Politiques de Paris et de l’École Nationale d’Administration, Hubert Védrine devient conseiller diplomatique de l’Élysée en 1981, avant d’être nommé porte-parole de la présidence de la République française, puis secrétaire général de cette même présidence. Sa connaissance des relations géopolitiques et diplomatiques lui vaudront d’être nommé ministre des Affaires étrangères de 1997 à 2002, sous le gouvernement Jospin. Durant ces années, il s’illustrera notamment par son implication dans la gestion de la Guerre du Kosovo, et par la définition de la notion d’ « hyperpuissance » pour qualifier les États-Unis.

Désormais retiré des postes politiques, Hubert Védrine demeure une personnalité influente du paysage politique et n’a eu cesse, depuis le début des années 2000, de s’entretenir avec les Présidents de la Vè république française.

Aujourd’hui, il revient sur le devant de la scène avec Et après, un essai poignant sur ce que révèle la crise sanitaire de l’Occident. Dans ce livre, il interroge la notion de retour « à la normale », ironiquement plébiscitée dans un contexte de mise en lumière des failles de notre système occidental. Selon lui, la crise sanitaire doit nous pousser à questionner l’interdépendance des économies, et le rôle de l’État dans chaque pays.

GEM en débat reçoit Hubert Védrine ce mercredi 28 avril. Afin d’aborder au mieux les thématiques de cette conférence, voici deux extraits de son nouvel ouvrage :

« Dans la panique sanitaire et économique, la bataille de l’après a déjà commencé entre ceux qui veulent un retour à « la normale » et ceux qui appellent à un changement, relatif ou radical. Mais comment pourrait-on revenir à « la normale », c’est-à-dire à la multi-dépendance, l’insécurité financière, l’irresponsabilité écologique ? (…) La question aujourd’hui est donc de savoir ce qui demeurera et ce qui doit être changé. »

« Parviendrons-nous à éviter l’effondrement économique mondial sans sacrifier l’urgence vitale de l’écologisation ? Un système multilatéral international pourra-t-il être refondé, à commencer par un système d’alerte sanitaire ? Comment nous extraire des dépendances de nos économies, si dangereuses et révélées par cette crise ? Comment allons-nous repenser le tourisme ? Comment va-t-on gérer la réhabilitation de l’Etat-nation et la nouvelle demande d’Etat protecteur ? Que faire au niveau français, au niveau européen ? »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :